Tous les parents ont un point commun : ils souhaitent de tout cœur que leur enfant ait la meilleure santé possible.

Aujourd’hui, je vous présente les précautions de base à prendre si la vaccination est votre choix.

Il y a des avantages à la vaccination, mais elle n’est pas sans risque.

Pourquoi ne pas mettre toutes nos chances de notre côté pour que tout se déroule le mieux possible!

Ces précautions pourraient éviter à votre enfant de développer certaines maladies irréversibles, et même lui sauver la vie.

  • Vitamine C et probiotiques

La consommation régulière de probiotiques influe sur la qualité de la flore intestinale et contribue à l’obtention d’un système immunitaire optimal. En poudre, en comprimé croquable ou en gouttes pour les nourrissons (sur le sein lors de l’allaitement ou dans le biberon).

Avant l’administration du vaccin, pour un bébé ayant déjà débuté la diversification alimentaire, tenter de lui faire consommer le plus d’aliments riches en vitamine C possible. Vous pouvez également ajouter de la vitamine C en poudre dans son alimentation.

Pour les enfants un peu plus âgés capables de croquer des comprimés, débutez progressivement la prise de capsules de vitamine C une semaine avant le vaccin pour lui en donner jusqu’à 1g / jour pour un enfant de 26 livres. Une semaine après le vaccin, réduire la dose progressivement.


L’acide ascorbique et citrique aidera à détruire la colle et à transmuter l’aluminium; un adjuvant dans les vaccins.

  • La fièvre; notre alliée!

Les antipyrétiques (Tempra, Tylenol,…) sont des médicaments destinés à abaisser la fièvre. Comme pour tous les enfants fiévreux, il est préférable de laisser agir la fièvre; elle est une excellente alliée, c’est notre défense naturelle après tout! Elle accélère la guérison en luttant contre les agents pathogènes. Si la température du corps est diminuée pharmacologiquement, la guérison peut être plus longue à atteindre. Ces antipyrétiques devraient être utilisés seulement qu’en cas de grand inconfort ou de douleur.

À la suite d’un vaccin, vous devez éviter d’en offrir d’emblée à votre petit vacciné, car vous devez bien observer les signes d’une réaction anormale, car certaines exigent une hospitalisation rapide.

  • Privilégier l’allaitement le plus longtemps possible

Tous les anticorps nécessaires au bébé lui seront transmis par le lait maternel de sa mère. Pour que cette affirmation soit valable, le bébé doit absolument être nourri directement au sein, il ne doit pas être nourri au lait maternel tiré et ensuite versé dans un biberon ni avec une téterelle. Le contact de la salive avec le sein de la mère est important pour activer le système immunitaire de la mère, car il produira les anticorps nécessaires qui seront retransmis par le lait maternel.

  • Repousser la vaccination pour un enfant déjà fiévreux ou affaibli par une infection (rhume, poussée dentaire, etc.)

Le système immunitaire du tout petit est déjà occupé à se défendre; on ne doit pas le surcharger. La nature humaine fait que nous n’avons jamais plus d’une infection à la fois dans notre corps. Aller contre la nature pourrait avoir des effets néfastes et peut être même irréversibles.

  • Vacciner entre mai et octobre
    Aussi bien mettre toutes les chances de notre côté et éviter les périodes critiques durant lesquelles le système immunitaire est déjà en demande. Entre mai et octobre, ce système est habituellement au meilleur de sa forme; sa réceptivité est au maximum et il s’en remet mieux.

Vous pouvez également choisir de ne pas faire vacciner votre enfant.

La vaccination n’est pas sans risque

À noter que même si toutes ces précautions de base sont suivies, elles n’annulent pas pour autant les risques potentiels des vaccins qui pourraient engendrer des maladies graves irréversibles, voire même le décès du vacciné. Les métaux lourds sont bien présents pour conserver les vaccins et pour les rendre efficaces, mais ils peuvent également être très durs pour l’organisme d’un adulte et encore plus pour celui d’un tout petit. Vous devez simplement être conscient que les vaccins ne sont pas sans dangers, sinon le gouvernement n’indemniserait pas les victimes de la vaccination, gardez ça en tête et respectez le plus de précautions de base possible si vous choisissez de le faire.

Il faut bien garder en tête que si la vaccination était sans danger le gouvernement n’aurait pas indemnisé plus de 5 millions de dollars aux victimes de la vaccination depuis 1988.

Cliquez sur ce site gouvernemental pour en savoir plus sur les indemnisations des victimes de la vaccination par notre gouvernement:

https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/vaccination/indemnisation-des-victimes-vaccination/

Pour connaitre 5 autres précautions à prendre, visitez le blogue de Le Sage Accompagnement à la Naissance.

Karine Le Sage
Votre accompagnante à la naissance
Naturothérapeute

Sources :

Sources scientifiques telles que Pub- Med (la banque de données médicales qui fait autorité dans le monde entier)

Gouvernement du Québec :https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/vaccination/indemnisation-des-victimes-vaccination/

Livres :

‘’Guide de soins naturels pour la famille’’ Céline Arsenault, Le Dauphin Blanc

 ‘’La fièvre, une amie à respecter’’ Chrisopher Vasey, Editions Jouvence

‘’ L’Allaitement: comprendre et réussir’’ JACK NEWMAN, Dr Newman

‘’ Le grand livre des probiotiques et des prébiotiques’’ Daniele Festy, Éditions Leduc.s

 ‘’Vaccinations : le droit de choisir’’ Dr François Choffat, Jouvence,

‘’ Vaccinations, les vérités indésirables’’ Michel Georget, Éditions Dangles

‘’Les vaccins sont-ils une illusion’’ l’immunologiste Tetyana Obukhanych, Macro Éditions

‘’Vaccination : erreur médicale du siècle’’ Dr Louis De Brouwer, Éditions Louise Courteau

‘’Qui aime bien vaccine peu’’ Auteurs : collectif, professionnels de la santé dont des généralistes ou pédiatres, des homéopathes, Jouvence

‘’Sortez de l’hypnose collective : La fin des grands mensonges’’ Lanore, Dr Christian Tal Schaller, Johanne Razanamahay-Schaller

Sites:

http://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/vaccination/piq-vaccinologie-pratique/contre-indications/

(Vitamine C) http://orthomolecular.org/resources/omns/v12n16.shtml

http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/vaccination/sommaires/vaccination_vaccin_situations_prudence.htm (Dr Chantal Guéniot)

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/AvisExperts/Fiche.aspx?doc=vaccins-comment-drainer-homeopathie-daniel-scimeca

https://www.lllfrance.org/vous-informer/votre-allaitement/vie-quotidienne/2013-le-bebe-allaite-et-les-vaccins

https://www.magicmaman.com/vaccination-quel-protocole-pour-preparer-mon-bebe,3617792.asp

www.infovaccins.ch (Groupe médical de réflexion sur les vaccins)

https://vaccinechoicecanada.com (Organisme à but non lucratif agréé par le gouvernement fédéral)

https://www.alternativesante.fr/vaccins/limiter-les-effets-secondaires-des-vaccins

http://www.inexplique-endebat.com/2017/07/silence.on-vaccine-les-dangers.html

Vidéos:

https://www.youtube.com/watch?v=DdhXBvYfyWo (Dr Luc Bodin)

https://www.youtube.com/watch?v=88xIBaSJncw (Dr Christian Tal Schaller)

https://www.youtube.com/watch?v=N2K7ZLLCFGg ‘’Silence on vaccine’’