Vous êtes enceinte?

Vous êtes-vous déjà demandé quel spécialiste serait le mieux adapté à vos valeurs et à votre situation? Peut-être vous êtes-vous fiée à votre clinique pour vous trouver le spécialiste qui vous suivra durant votre grossesse? Connaissez-vous vos options?

La plupart du temps, lorsqu’on apprend qu’on est enceinte, on s’empresse de consulter dans une clinique médicale afin que l’on confirme la grossesse. En effet, les prises de sang et l’échographie peuvent confirmer et dater assez précisément une grossesse. Une fois que ces étapes sont derrière vous, comment choisir le BON spécialiste pour vous? Par où commencer?

Au Québec, trois options s’offrent généralement à vous :

  1. Les obstétriciens-gynécologues;
  2. Les médecins omnipraticiens;
  3. Les sages-femmes.

*Quelques fois, particulièrement en régions, une infirmière clinicienne (ou infirmière spécialisée) pourra assurer certaines rencontres de suivi prénatales.

Lequel est le meilleur? Cela dépend beaucoup de votre perception du déroulement d’une grossesse. Voyons cela de plus près…

Les obstétriciens-gynécologues

D’après le document « Politique de périnatalité 2008-2018 », en 2006-2007, les obstétriciens-gynécologues ont assisté 66,3% des accouchements avec médecin du système public québécois. Les chirurgiens en obstétrique ont quant à eux  assisté 0,9% des accouchements avec médecin du système public québécois( https://www.osfq.org/medias/wp-content/uploads/2012/04/presse_08-918-01.pdf).

Les obstétriciens-gynécologues sont des médecins ayant une spécialité en obstétrique et gynécologie. Tout comme les psychiatres sont des médecins spécialisés en santé mentale, les obstétriciens-gynécologues sont, eux,  des médecins spécialisés en grossesses à risques et en troubles de l’appareil génital féminin. Ils prennent en charge les grossesses à risques, c’est-à-dire les grossesses qui ont de fortes chances d’affecter la santé, voire la vie, de la mère ou du bébé. Ils sont également formés pour les chirurgies comme la césarienne.

S’il s’avérait que vous soyez suivie par un médecin de famille accoucheur ou par une sage-femme et que votre accouchement se compliquait, rassurez-vous : ils sont tous très bien formés pour stabiliser et transférer leurs patients rapidement auprès d’un obstétricien-gynécologue.

 

Société des obstétriciens-gynécologues du Canada :  https://sogc.org/fr/

Association des obstétriciens-gynécologues du Québec : https://www.gynecoquebec.com/accueil.html

Les médecins de famille accoucheurs

D’après « Politique de périnatalité 2008-2018 », en 2006-2007, les médecins de famille accoucheurs (aussi appelés médecins « omnipraticiens » ou médecins « généralistes ») ont assisté 32,8% des accouchements avec médecin du système public québécois. (https://www.osfq.org/medias/wp-content/uploads/2012/04/presse_08-918-01.pdf)

Ces médecins prennent en charge les grossesses normales ou à risques modérés. Si vous vous entendez bien avec votre médecin de famille et que vous seriez à l’aise qu’il soit votre spécialiste durant la grossesse, demandez-lui s’il offre ce service. Si vous n’avez pas de médecin de famille, vous pourriez avoir accès à un médecin généraliste accoucheur quand même. Informez-vous. Les accouchements se déroulent en milieu hospitalier, mais ces médecins ne peuvent pas pratiquer de césariennes. En cas d’urgence, un obstétricien-gynécologue prend le relais, de même que dans les suivis avec sages-femmes.

 

Association des omnipraticiens en périnatalité du Québec :  https://aopq.org/home/

Les sages-femmes

D’après la RAMQ, il est estimé qu’environ 2% des femmes enceintes étaient suivies et accouchées par des sages-femmes au Québec en 2011 (https://www.csbe.gouv.qc.ca/fileadmin/www/2011_PPE/csbe_FicheStatistique_PPE2011.pdf)

Souvent méconnues, les sages-femmes sont les spécialistes des grossesses normales et à faibles risques. Leur philosophie est qu’une grossesse n’est pas un état anormal ou risqué dans la vie d’une femme, mais bien un état de santé. La sage-femme prône généralement la création d’un lien de confiance avec sa patiente et avec tout son entourage.

Avec une sage-femme, les consultations durent généralement environs une heure. Chaque fois, elle prend le temps de discuter avec vous et votre conjoint(e) de tout ce qui pourrait affecter votre grossesse : comment vous vous sentez, comment vous gérez les préparatifs, comment vous préparez votre accouchement, votre plan de naissance, comment va votre couple, etc. De plus, elle évalue votre état général en effectuant quelques tests au besoin. Elle peut prescrire certains médicaments/vitamines, prises de sang, échographies, etc. Les sages-femmes sont régies par l’Ordre des sages-femmes du Québec.

Les sages-femmes ont suivi un programme universitaire de quatre ans et demi intensif, incluant six sessions de stages. Elles ont donc baigné dans le milieu périnatal longtemps avant leur arrivée sur le marché du travail. Leurs services, tout comme ceux des médecins, sont gratuits et payés par la RAMQ. Elles prennent en charge les femmes du début de la grossesse jusqu’à six semaines après l’accouchement. Elles effectuent donc aussi les évaluations postnatales à la mère et au bébé.

Les sages-femmes sont formées pour stabiliser les urgences lors d’un accouchement, comme la réanimation néonatale ou l’hémorragie postpartum. Autrement dit, elles sont compétentes pour s’assurer que l’urgence ne s’aggrave pas et que la patiente et le bébé sont transférés rapidement en milieu hospitalier. D’ailleurs, les maisons de naissances se trouvent la plupart du temps près d’un centre hospitalier, et la collaboration entre les deux est prévue pour être efficace. Cependant, sachez que très peu d’accouchement nécessitent un transfert en milieu hospitalier. D’ailleurs, le taux de mortinaissance est plus bas pour les accouchements avec sages-femmes qu’en milieu hospitalier!

Bien sûr, peu importe le titre du spécialiste qui vous accompagne, sachez que l’habit ne fait pas le moine! Autrement dit, d’un obstétricien-gynécologue à une autre, la philosophie et les méthodes d’intervention peuvent différer assez spectaculairement! Ainsi, vous trouverez parfois deux sages-femmes qui ne sont pas d’accord, ou deux omnipraticiens qui ne parviennent pas à s’entendre. Cela dénote simplement que chaque être humain a ses propres opinions. Le mieux, c’est de vous sentir à l’aise avec votre fournisseur de  soin, quelle que soit sa spécialité, en vous assurant que vos valeurs sont compatibles!

Pour vous aider à trouver un spécialiste qui corresponde à vos besoins et vos valeurs, demandez à votre accompagnante à la naissance. Elle a pu rencontrer et travailler en collaboration avec plusieurs d’entre eux, durant des accouchements. Elle pourra vous suggérer quelques options.

Ordre des sages-femmes du Québec :  https://www.osfq.org/

Regroupement des sages-femmes du Québec :  https://www.rsfq.qc.ca/

Parce que cette grossesse n’aura lieu qu’une fois… Pourquoi pas!